Déchets des Activités de Soins à Risques Infectieux

 

La gestion des Déchets des Activités de Soins des praticiens libéraux de l'Occitanie (Contrôle sur pièces)

 

Depuis 2015,l’ARS Occitanie,s’est mobilisée sur le sujet des DASRI retrouvés dans les centres de recyclage par les entreprises du déchet locales. Leur caractérisation a permis d’identifier que la majorité de ces DASRI étaient issus de soins dispensés par des professionnels de santé en cabinet ou au domicile des patients. Des opérations de contrôle d’une ampleur inédite sont donc menées sur les départements de la région, en partenariat avec l’ORDECO et en lien avec les Ordres et les URPS, afin de vérifier que l’ensemble des professionnels de santé libéraux producteurs de DASRI disposent bien d’une filière DASRI adaptée. Ces contrôles, déployés à ce jour sur six départements, ont permis la signature de plus d’un millier de nouvelles conventions de collecte de DASRI en régularisation. Les gestionnaires des chaînes de tri ont pu observer la diminution effective de la présence de déchets perforants issus des soins.

Retrouvez les rapports des départements déjà enquêtés.

 

 

Les transporteurs de Déchets des Activités de Soins à Risques Infectieux intervenants en Occitanie (actualisation - février 2021).

Nous contacter sur ordeco@ordeco.org ou contacter Claire VERON (claire.veron@ars.sante.fr) si vous souhaitez être référencés dans cette liste. 

 

 

DASRI en établissements de santé 

 

Le guide régional « Déchets d’activités de soins et risque infectieux : mise au point » est le résultat des travaux menés avec le CPias Occitanie depuis 2019. Le CPias et l’ARS Occitanie ont créé et animé un groupe de travail pluridisciplinaire pour répondre aux nombreuses demandes d’établissements de santé et d’EHPAD de la région, engagés en interne dans une réflexion sur leurs déchets d’activités de soins. L’un des objectifs de ce guide, basé sur la définition des déchets d’activité de soins à risque infectieux (DASRI) du Code de la Santé Publique, est de favoriser un meilleur tri à la source pour que les établissements ne mettent plus dans la filière DASRI les déchets qui n’ont pas nécessité d’y être d’un point de vue règlementaire et sanitaire.

 

Cette démarche fait suite à des demandes de plusieurs établissements de santé et EHPAD, engagés en interne dans une réflexion sur la politique de gestion des déchets d’activités de soins (DAS) et notamment des DAS à risque infectieux (DASRI).

 

Le but de ce travail est de :
• Proposer une définition stricte des DASRI s’appuyant sur l’analyse du risque infectieux réel associé aux déchets d’activités de soins, afin d’aboutir à un changement des comportements et des pratiques des différents acteurs vis-à-vis du tri des déchets de soins ;
• Fournir en parallèle des outils aux structures de soins (ES et EMS) afin de leur permettre d’améliorer la gestion de leurs déchets d’activités de soins.

 

Les enjeux sont les suivants :
• Optimiser les filières de tri dans l’optique de la réduction des risques associés aux DAS ;
• Mettre en adéquation les modalités d’élimination avec chaque type de déchet sans trop complexifier les filières ;
• Respecter la protection des professionnels et du public tout au long de la filière ;
• Réduire les coûts et les impacts environnementaux ;
• Respecter la réglementation sanitaire et environnementale.

 

 

 

Pour aller plus loin

 

Les déchets dangereux en Occitanie

 

 

Retrouvez ici les fiches déchets dangereux

Retrouvez ici les prestataires déchets d'Occitanie