Création

1993 : Création de l'ORDIMIP, en réponse aux besoins de gestion des Déchets Industriels Spéciaux (DIS)

 L'ORDIMIP est une association loi 1901, composée de 350 membres, créée en 1993 à l'initiative du Préfet de Région. L'Observatoire a été créé dans un contexte de prise de conscience européenne du problème des déchets, qui aboutit à une réglementation nationale (loi du 13 juillet 1992) définissant une politique de gestion des déchets ménagers et industriels. Pour répondre aux exigences de la loi, qui demande à chaque région administrative d'établir un Plan Régional d'Elimination des Déchets Industriels Spéciaux (pour Midi-Pyrénées, il s'agit du PREDIMIP (Plan Régional d'Elimination des Déchets Industriels en Midi-Pyrénées), le Préfet initie une démarche originale : il propose à tous les acteurs, composants et sensibilités de la région, concernés par la gestion des DIS, de s'associer pour travailler ensemble sur le sujet. Leur rôle est de proposer des solutions actuelles et futures et de faciliter leur mise en œuvre, de la façon la plus consensuelle et la plus construite possible. La Commission d'élaboration du PREDIS prévue par les textes réglementaires a été constituée et installée mais elle délègue clairement les travaux à l'ORDIMIP.

L'ORDIMIP est dès le départ mis en œuvre avec un système de collèges dont la représentation équilibrée a lieu en Conseil d'Administration et en Bureau. La présidence est assurée par un scientifique dont les compétences sont reconnues. Le travail se fait en commissions co-pilotées par des représentants des différents collèges. Ce mode d'organisation a été, au cours du temps, un atout très fort pour que l'esprit ORDIMIP continue à être une réalité.

L'ORDIMIP est conçu comme un lieu ouvert de concertation, un « Conseil des sages » que chacun peut saisir, une source indépendante et disponible d'information pour tous ceux qui veulent s'informer sur les DIS.

 

1993 à 1995 : l'Observatoire mène une réflexion de fond sur la problématique DIS et élabore les fondements d'un plan régional de gestion des déchets industriels spéciaux

Les membres de l'ORDIMIP ont tout d'abord mené en concertation un travail de fond pour :

La réflexion est menée dans le cadre des principes de la loi de juillet 1992 : réduction à la source, valorisation des déchets, traitement à proximité du lieu de production, stockage des déchets ultimes et information du public.

Pendant plus de 2 ans, l'Observatoire, organisé en groupes de travail spécialisés, a mené cette réflexion collective sur la problématique globale de la gestion des DIS en Midi-Pyrénées. Ce travail de fond, mené étape par étape dans un souci de consensus, a amené l'ORDIMIP à constater notamment le besoin de création d'un CTSDU (Centre de Traitement et de Stockage de Déchets Industriels Ultimes). L'Observatoire rédige alors le cahier des charges d'un centre spécifiquement adapté à Midi-Pyrénées, qui va au-delà des seules obligations légales et réglementaires, et qui, après de nombreux travaux d'amendements, sera adopté à l'unanimité lors d'une de ses assemblées générales.

 

1995 à 1996 : lancement et suivi de l'appel à projets de CTSDU

En mars 1995, l'ORDIMIP lance l'appel à projet CTSDU et le suit, sur les bases du cahier des charges établi par les membres de l'Observatoire. Il s'agissait de susciter et d'examiner des propositions de projets portés par des sociétés industrielles. Cette mission délicate a constitué l'essentiel de l'activité de l'Observatoire jusqu'à fin 1996. Elle a été largement accompagnée d'actions d'information à l'attention du grand public, dans un souci de transparence et de pédagogie.

L'ensemble de ces missions a conforté l'ORDIMIP dans son rôle d'expert, dont l'objectivité et la compétence lui ont permis d'aborder d'autres problématiques DIS.

 

1996 à 1999 : l'ORDIMIP travaille aussi sur des déchets spécifiques

Fort de son expérience acquise au cours de ces dernières années et de la réussite de la « méthode ORDIMIP », l'Observatoire a pris en main de nouveaux dossiers relevant de la problématique DIS :